© 2014 by Charly Sauret

  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon
  • White SoundCloud Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon

LYRICS

To watch it in video, click here.

LA FLAQUE

(feat. Ecstatik)

 

Dilue ta douleur 
En étouffant tes cris, 
Broie tout ça de noir 
Et bois ton coup d'folie 


Mets y une goutte de peur 
Couche tout ça par écrit, 
Ca vole de toute part, 
Et personne n'a compris. 

T'as beau garder le smile, la bonne humeur, la patate, 
Le capital te latte, et il t’éclate à grands coups d'late! 
Courbe l'échine, la torpeur s'incruste comme une épine, 
T'es un crustacé, on a fait d'toi un mollusque! 
Insidieuse, la colère te débusque, 
fais gaffe aux illusions, p'tit con, le réveil sera brusque! 


Le mal s'installe dans ton univers cérébral, 
Ton encéphale s'emballe, t'as envie d'te tirer une balle, 
Chiale, rage, râle, de toute façon ça change que dalle, 
Le mal trouve sa place et petit à petit il t'efface. 


Dilue ta douleur

en étouffant tes cris, 
Broie tout ça de noir

et bois ton coup d'folie. 

Mets y une goutte de peur,

couche tout ça par écrit, 
Ça vole de toute part,

et personne n'a compris! 


A force j'pète un câble, j'pars dans des délires macabres, 
J'ai enterré mon cœur, comme un fou cach'rait un cadavre! 

Le genre de délire qui fait que je prends plus d'décisions, 
J'tourne en rond 
Comme si j'avais les dix doigts calés profonds dans l'fion! 
Comme un galérien, j'fais plus rien d'mes mains, 
J'me projette pas dans l'futur, je sais même pas c'que j'fais demain... 

J'veux m'péter la ruche

et finir à l'envers, 
Je joue le jeu de l'autruche,

la tête dans la terre... 


Je m'terre, observe autrui, 
Je erre, seul dans la nuit, 
Je flaire, mis à l'abri, 
La guerre c'est aujourd'hui. 

Dilue ta douleur 
En étouffant tes cris, 
Broie tout ça de noir 
Et bois ton coup d'folie!


Mets y une goutte de peur! 
Couche tout ça par écrit, 
Ça vole de toute part, 
Et personne n'a compris! 

Ma vie pue la pisse,

les moisissures s'immiscent, 
J'me sens comme miss Alsace,

à la foire à la saucisse, 


Pas d'temps, pas d'place

pour avoir une vie classe, 
moi j'suis un dégueulasse,

et j'efface tout c'qui m'tracasse, 


tout c'qui m'froisse, me casse,

me lasse ou me dépasse. 
Des blagues salaces

dans un contexte fallacieux, 

l'ouverture de la chasse

et les divertiss'ments d'masses. 


Marre de gober des pilules,

du plastoc et des médocs, 

De voir les fous dans une bicoque

soignés à coups d'électro chocs, 
Marre des blancs becs qui s'moquent, 
Des évêques louches à Bangkok

des vieux réacs cons et maniaques, 
des mecs qui courent après leur chèque, 


J'voudrais leur foutre des high-kicks, 
Mais j'ai même plus la niak, 
J'crois bien qu'j'suis plus qu'une loque 
Qui peu à peu s'transforme en flaque. 

Dilue ta douleur 
En étouffant tes cris, 
Broie tout ça de noir 
Et bois ton coup d'folie!


Mets y une goutte de peur! 
Couche tout ça par écrit, 
Ça vole de toute part, 
Et personne n'a compris...